Rechercher

12.3.3. Configurer un log handler de console dans le CLI

download PDF
Les log handlers de console peuvent être ajoutés, supprimés ou modifiés dans le CLI.
Voici les tâches principales qui vous reviendront pour configurer un log handler de console :
  • Ajouter un nouveau log handler de console.
  • Afficher la configuration d'un log handler de console.
  • Définir le niveau de journalisation du handler.
  • Définir la cible de la sortie du handler.
  • Définir la codification utilisée pour la sortie du handler.
  • Définir le formateur utilisé pour la sortie du handler.
  • Définir si le handler utilise autoflush ou non.
  • Supprimer un handler de journalisation de console.

Important

Pour la configuration d'un gestionnaire de journal dans un profil de journalisation de système autonome, la racine (root) du chemin de configuration est /subsystem=logging/logging-profile=NAME/ au lieu de /subsystem=logging/.
Dans un domaine géré, vous devez spécifier quel profil utiliser. Vous devez ajouter le nom de profil en début de chemin de configuration pour un domaine géré, et remplacer /subsystem=logging/ par /profile=NAME/subsystem=logging/.
Ajouter un log handler de console
Utiliser l'opération add avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de journalisation de la console à ajouter.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:add 

Exemple 12.14. Ajouter un log handler de console

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:add     
{"outcome" => "success"}
Afficher une configuration de log handler de journalisation de la console
Utiliser l'opération read-resource avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:read-resource 

Exemple 12.15. Afficher une configuration de log handler de journalisation de la console

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=CONSOLE:read-resource
{
    "outcome" => "success",
    "result" => {
        "autoflush" => true,
        "enabled" => true,
        "encoding" => undefined,
        "filter" => undefined,
        "filter-spec" => undefined,
        "formatter" => "%d{HH:mm:ss,SSS} %-5p [%c] (%t) %s%E%n",
        "level" => "INFO",
        "name" => "CONSOLE",
        "named-formatter" => "COLOR-PATTERN",
        "target" => "System.out"
    }
}
Définir le niveau de journalisation
Utiliser l'opération write-attribute avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console et LEVEL par le niveau de journalisation à définir.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:write-attribute(name="level", value="INFO") 

Exemple 12.16. Définir le niveau de journalisation

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:write-attribute(name="level", value="TRACE")
{"outcome" => "success"}
Définir la cible
Utiliser l'opération write-attribute avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console et TARGET par System.err ou System.out pour le flux Erreurs système ou le flux Standard out.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:write-attribute(name="target", value="TARGET") 

Exemple 12.17. Définir la cible

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:write-attribute(name="target", value="System.err")
{"outcome" => "success"}
Définir le codage
Utiliser l'opération write-attribute avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console et ENCODING par le nom de codification du caractère qui convient.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:write-attribute(name="encoding", value="ENCODING") 

Exemple 12.18. Définir le codage

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:write-attribute(name="encoding", value="utf-8")     
{"outcome" => "success"}
Définir le formateur
Utiliser l'opération write-attribute avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console et FORMAT par le string de formateur requis.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:write-attribute(name="formatter", value="FORMAT") 

Exemple 12.19. Définir le formateur

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:write-attribute(name="formatter", value="%d{HH:mm:ss,SSS} %-5p [%c] (%t) %s%E%n")
{"outcome" => "success"}
Définir auto flush
Utiliser l'opération write-attribute avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console et BOOLEAN par true si le handler doit écrire sa sortie immédiatement.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:write-attribute(name="autoflush", value="BOOLEAN") 

Exemple 12.20. Définir auto flush

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:write-attribute(name="autoflush", value="true")                                  
{"outcome" => "success"}
Supprimer un log handler de console
Utiliser l'opération remove avec la syntaxe suivante. Remplacer HANDLER par le nom du log handler de la console à supprimer.
/subsystem=logging/console-handler=HANDLER:remove 

Exemple 12.21. Supprimer un log handler de console

[standalone@localhost:9999 /] /subsystem=logging/console-handler=ERRORCONSOLE:remove
{"outcome" => "success"}
Red Hat logoGithubRedditYoutubeTwitter

Apprendre

Essayez, achetez et vendez

Communautés

À propos de la documentation Red Hat

Nous aidons les utilisateurs de Red Hat à innover et à atteindre leurs objectifs grâce à nos produits et services avec un contenu auquel ils peuvent faire confiance.

Rendre l’open source plus inclusif

Red Hat s'engage à remplacer le langage problématique dans notre code, notre documentation et nos propriétés Web. Pour plus de détails, consultez leBlog Red Hat.

À propos de Red Hat

Nous proposons des solutions renforcées qui facilitent le travail des entreprises sur plusieurs plates-formes et environnements, du centre de données central à la périphérie du réseau.

© 2024 Red Hat, Inc.