Rechercher

Chapitre 28. Dénomination persistante

download PDF
Le système d'exploitation emet des E/S sur un périphérique de stockage en référençant le chemin qui est utilisé pour l'atteindre. Pour les périphériques SCSI, le chemin consiste en ce qui suit :
  • Identifiant PCI de l'adaptateur de bus hôte (HBA)
  • numéro de canal sur ce HBA
  • adresse de la cible SCSI à distance
  • LUN (numéro d'unité logique, « Logical Unit Number »)
Cette adresse basée sur chemin n'est pas persistante. Elle peut changer à chaque fois que le système est reconfiguré (reconfiguration en ligne comme décrit dans ce manuel, ou lorsque le système est éteint, reconfiguré, puis redémarré). Il est même possible pour les identifiants de chemin changent alors qu'aucune reconfiguration physique n'a été effectuée. Ces changements résultent des variations de cadencement pendant le processus de découverte, lorsque le système démarre, ou lorsqu'un bus est scanné à nouveau.
Le système d'exploitation offre plusieurs noms non-persistants pour représenter ces chemins d'accès vers les périphériques de stockage. L'un est le nom /dev/sd ; l'autre est le numéro major:minor. Un troisième est un lien symbolique maintenu dans le répertoire /dev/disk/by-path/. Ce lien symbolique mappe l'identifiant de chemin vers le nom /dev/sd actuel. Par exemple, pour un périphérique Fibre Channel, les informations PCI Host:BusTarget:LUN peuvent apparaître comme suit :
pci-0000:02:0e.0-scsi-0:0:0:0 -> ../../sda
Pour les périphériques iSCSI, les noms by-path/ effectuent le mappage depuis le nom de la cible et les informations du portail au nom sd.
Il n'est généralement pas approprié pour des applications d'utiliser ces chemins basés sur nom. Cela est dû au fait que le périphérique de stockage référencé par ces chamins peuvent changer, entraînant ainsi l'écriture sur disque de données potentiellement incorrectes. Les noms basés sur chemin ne sont également pas appropriés pour les périphériques multivoies, car les noms basés sur chemins peuvent être pris pour des périphérique de stockage séparés, menant à un accès non coordonné et à des modifications involontaires des données.
En outre, les noms basés sur chemin sont spécifiques au système. Ceci peut provoquer des changements de données involontaires lorsque de multiples systèmes accèdent au périphérique, comme dans le cas d'un cluster.
Pour ces raisons, plusieurs méthodes d'identification de périphérique ont été dévelopées. Ces méthodes sont persistantes, et ne dépendent pas du système. Les sections suivantes traitent de celles-ci avec plus de détails :

28.1. WWID

Les identifiants WWID (World Wide Identifier) peuvent être utilisés avec des périphériques s'identifiant de manière fiable. Il s'agit d'un ID persistant, non dépendant des systèmes requis par le standard SCSI de tous les périphériques SCSI. Les identifiants WWID offrent la garantie d'être uniques pour chaque périphérique de stockage, et sont indépendants du chemin utilisé pour accéder aux périphériques.
Cet identifiant peut être obtenu en passant une recherche SCSI pour récupérer les données vitales de produit d'identification de périphérique (page 0x83) ou le numéro de série de l'unité (page 0x80). Les mappages de ces WWID aux noms /dev/sd actuels peuvent être observés sur les liens symboliques maintenus dans le répertoire /dev/disk/by-id/.

Exemple 28.1. WWID

Par exemple, un périphérique avec l'identifiant de page 0x83 aurait :
scsi-3600508b400105e210000900000490000 -> ../../sda
Ou un périphérique avec l'identifiant de page 0x80 aurait :
scsi-SSEAGATE_ST373453LW_3HW1RHM6 -> ../../sda
Red Hat Enterprise Linux maintient automatiquement le mappage correct à partir du nom d'un périphérique basé sur WWID mappé au nom /dev/sd sur ce système. Les applications peuvent utiliser le nom /dev/disk/by-id/ pour référencer les données sur le disque, même si le chemin vers le périphérique change, et même pendant l'accession à ce périphérique par différents systèmes.
S'il existe de multiples chemins allant d'un système à un périphérique, device-mapper-multipath utilisera l'ID global WWID pour les détecter. Device-mapper-multipath présentera ensuite un seul « pseudo-périphérique » dans /dev/mapper/wwid, tel que /dev/mapper/3600508b400105df70000e00000ac0000.
La commande multipath -l affiche le mappage vers les identificateurs non-persistants : Hôte:Canal:Cible:LUN, le nom /dev/sd, et le numéro major:minor.
3600508b400105df70000e00000ac0000 dm-2 vendor,product 
[size=20G][features=1 queue_if_no_path][hwhandler=0][rw] 
\_ round-robin 0 [prio=0][active] 
 \_ 5:0:1:1 sdc 8:32  [active][undef] 
 \_ 6:0:1:1 sdg 8:96  [active][undef]
\_ round-robin 0 [prio=0][enabled] 
 \_ 5:0:0:1 sdb 8:16  [active][undef] 
 \_ 6:0:0:1 sdf 8:80  [active][undef]
Device-mapper-multipath maintient automatiquement le mappage correct de chaque nom de périphérique basé sur WWID avec le nom /dev/sd correspondant sur le système. Ces noms sont persistants à travers les changements de chemin, et sont cohérents lors de l'accession au périphérique à partir de différents systèmes.
Lorsque la fonctionnalité user_friendly_names (de device-mapper-multipath) est utilisée, le WWID est mappé à un nom sous le format /dev/mapper/mpathn. Par défaut, ce mappage est maintenu dans le fichier /etc/multipath/bindings. Ces noms mpathn sont persistants tant que le fichier est maintenu.

Important

Si vous utilisez user_friendly_names, alors des étapes supplémentaires sont requises pour obtenir des noms cohérents dans un cluster. Veuillez consulter les « Noms cohérents de périphériques multivoies » dans la section « Cluster » de l'ouvrage Utilisation de l'administration et de la configuration DM Multipath.
En plus des noms persistants fournis par le système, vous pouvez également utiliser les règles udev pour implémenter des noms persistants de votre choix, mappés au WWID du stockage. Pour obtenir davantage d'informations à ce sujet, veuillez consulter http://kbase.redhat.com/faq/docs/DOC-7319.
Red Hat logoGithubRedditYoutubeTwitter

Apprendre

Essayez, achetez et vendez

Communautés

À propos de la documentation Red Hat

Nous aidons les utilisateurs de Red Hat à innover et à atteindre leurs objectifs grâce à nos produits et services avec un contenu auquel ils peuvent faire confiance.

Rendre l’open source plus inclusif

Red Hat s'engage à remplacer le langage problématique dans notre code, notre documentation et nos propriétés Web. Pour plus de détails, consultez leBlog Red Hat.

À propos de Red Hat

Nous proposons des solutions renforcées qui facilitent le travail des entreprises sur plusieurs plates-formes et environnements, du centre de données central à la périphérie du réseau.

© 2024 Red Hat, Inc.